Contact

07 88 22 19 84

06 71 70 77 93

QUESTIONS ?

COMMENTAIRES ?

La SaintéLyon par...

December 7, 2015

 

Qui n'a jamais eu envie de participer à la Saintélyon, cette épreuve de trail nocturne de fin d'année ? 

 

Plus qu'une simple course, la Saintélyon est une vraie aventure et ce n'est pas pour rien qu'elle est aussi la doyenne en la matière.

 

Pour moi cette aventure débute le 21 octobre 2015 quand j'apprends qu'Accessoires Running m'offre un dossard pour la course.

 

Super nouvelle, je vais pouvoir participer à la la Saintésprint (les 22 km de l'épreuve) et finir la saison tranquillement.

Deux jours plus tard j'apprends que les inscriptions sur la Saintésprint sont clôturées et que je suis engagé sur l'épreuve reine, la Saintélyon...

 

Cela me laisse donc 4 semaines pour préparer la course et autant dire que ça va piquer...

 

Durant ces 4 semaines, j'ai effectué plus de 200km en course à pied et vélo sans compter les séances de home-trainer et de renforcement musculaire à la maison... Une préparation dense en quantité qui doit me permettre d'être prêt pour le jour J.

 

La semaine avant la course, j'arrête toute activité physique et je ne chausse les baskets que le vendredi 5 décembre au soir pour participer au Téléthon en famille avec le Corbas Running.

 

Samedi 5 décembre, il est 5h du matin et je n'arrive plus à trouver le sommeil... Le Père Noël n'est pas passé et pourtant je suis encore plus excité que mes deux enfants le matin de Noël.

 

10h: Je suis devant la Halle Tony Garnier pour retirer mon dossard. Ce dernier en poche, je file sur le stand Accessoires Running pour une photo souvenir...

 

20h: Rendez-vous chez Rémi pour une "pasta party" improvisée. On en profite pour checker une dernière fois le matériel. Une chose est sûre, on est prêt !!!

 

21h30: Rendez-vous chez Damien et Alice. Damien sera notre chauffeur jusqu'à Saint-Etienne... Une fracture de fatigue l'empêchera de participer à l'épreuve. Alice est d'ores-et-déjà dans le bus la menant à Ste Catherine pour la Saintexpress (44 km).

 

22h: Départ pour Feyzin on l'on récupère Christophe et son frère ainsi qu'Eric, le père d'Alice. Nous voilà partis en direction de Saint-Etienne... Les températures sont douces pour la saison et si tout se passe bien, on devrait faire de belles perfs'. 

 

23h30: Nous sommes prêts... Rémi et moi rejoignons la ligne de départ. Il sera difficile de s'avancer plus mais nous sommes plutôt bien placés...

 

0h00: Après un hommage aux victimes du 13 novembre dernier, le départ est donné. Devant, ça part très vite.... Nous on piétine jusqu'à l'arche de départ... Ca y est on est passé et on commence doucement... On voit Damien sur le côté qui nous encourage... MERCI !!!

 

Les 7 premiers kilomètres dans Saint-Etienne se résument à un slalom géant, mais finalement on est sur le rythme voulu à savoir 5min30 au km sur cette première partie. Maintenant il va falloir gérer la course...

 

Nous arrivons Rémi et moi à courir ensemble jusqu'au 10ème km et après je le perd de vue...

 

Le premier ravitaillement est à St Cristo-en-Jarrez au 16ème km. Le début de course s'est bien passé et j'ai doublé un grand nombre de participants. J'arrive en 1h28 à la 1256ème place... Je suis dans les temps que je me suis fixé et le reste de la course ne sera qu'une gestion de l'effort... Un arrêt rapide au ravitaillement et je repars pour la suite direction Ste Catherine.

 

Je me sens bien en jambe et déroule sur cette seconde partie. Je veux gérer jusqu'à Ste Catherine pour pouvoir bien finir la course. Oui mais voilà je n'avais pas prévu mon invitée surprise du 25ème km.... une douleur au genou gauche !!! Rien de très grave pour l'instant. 

 

Je baisse un peu le rythme et arrive à Ste Catherine en 2h58 à la 1433 ème place. La douleur est là mais pour l'instant c'est supportable. Je m'arrête 4 minutes au ravito le temps de remplir ma gourde, manger un morceau et surtout me masser le genou. Courage Séb, ça va tenir...

J'en profite pour regarder mon téléphone. J'ai reçu un grand nombre de messages d'encouragements dont un de Damien, qui ne court pas mais qui est à fond, nous disant "Allez on tient bon, vous faites une belle course".

 

Et c'est reparti direction.... St Genoux (non ce n'est pas une blague !!!). La douleur est de plus en plus présente et je dois vraiment lever le pied. Les appuis en descente sont difficiles et pourtant c'est un de mes points forts... Je sais que mon objectif de terminer en moins de 8h est désormais compromis mais je garde l'espoir que la douleur s'estompe et que je puisse relancer et tout donner sur la dernière partie du parcours.

 

Voilà j'arrive sur le ravito de St Genoux, j'ai parcouru 40km en 4h49, je suis à la 1557ème place... J'ai vraiment mal au genou gauche et je crains que le ligament ne soit touché. Je décide de m'attarder un peu plus que prévu au ravito le temps de bien m'étirer, me masser et reprendre des forces !!! Il reste 32km à parcourir !!! Je garde espoir !!!

 

Voilà c'est reparti direction Soucieu-en-Jarrest. Au loin on peut apercevoir les lueurs de la ville. Je suis plus que jamais déterminé à terminer cette course... Je vais de mal en pis et je n'arrive même plus à courir en descente. Je suis obligé de marcher. Sur le plat, même chose, il m'est impossible de relancer la machine... 46km, je sais que ma course est terminée. J'ai la tête baissée, la mine des mauvais jours et serre les dents pour pouvoir atteindre le gymnase de Soucieu. Les 2 derniers kilomètres me semblent interminables...

 

51km de parcourus, 6h58 de course, je suis contraint d'abandonner... J'attends maintenant la navette qui doit me rapatrier à la Halle Tony Garnier... Je reçois de nombreux messages de soutien et ça me remonte le moral d'autant que je commence à avoir terriblement froid !!! Rémi m'annonce qu'il a terminé la course en 7h34 et à une superbe 326ème place... Lolo, un autre gars du club la termine en 7h33 à la 313ème place.... Chapeau les gars !!!

 

8h00: La navette arrive direction la Halle Tony Garnier... Il va falloir maintenant gérer la déception.

 

9h00: Je rentre dans la Halle Tony Garnier par l'entrée "visiteur"... C'est dur mais c'est le sport... Je dois récupérer mon sac et pour cela il faut passer devant l'arche d'arrivée où je vois un grand nombre de "finisher". Je suis déçu, regarde mes pieds et avance...

 

Voilà, ma saison 2015 s'achève sur un abandon et une blessure. Mon objectif de fin de saison n'est pas atteint mais je reviendrai l'année prochaine.

 

Maintenant, il faut préparer la saison qui vient le mieux possible et autant dire que je suis d'ores-et-déjà très motivé.

 

Un grand merci à tous pour vos messages d'encouragements et de soutien.

Please reload

Derniers message

February 22, 2019

March 13, 2018

November 29, 2017

October 9, 2017

Please reload

Archive
Please reload