Mon premier 100 Km de MILLAU (2017)

Bah voilà, c’est fait…je suis centbornard et j’ai le cœur rempli d’émotions !

En fait tout a commencé en 2009 quand j’ai vu Rachel Joly revenir avec des étoiles dans les yeux de son 1er 100 km de Millau…là je me suis dit, faut que tu fasses ça un jour, ça a l’air d’être unique ce truc. Quelques jours après, je croise un client centbornard lui aussi qui me dit : « ouh là calme toi, gône. Fait déjà quelques marathons avant de te lancer, c’est pas de la rigolade ». Connaissant l’optimisme à toute épreuve de ma Rachou…je me suis calmé…temporairement. Mais…j’ai gardé l’idée dans un coin de ma tête.

Les années ont passé et les marathons aussi. Et cette année je me suis senti prêt à suivre le rituel biennal de Rachel. Allez juste une fois, je ne le referai pas, c’est dit.

Cette année sont partants : Rachel bien sûr, Alain Tricri qui a une revanche à prendre, Eddie Brevalle qui veut faire mieux que l’an passé et ma Dom Micollet qui comme moi part à l’aventure. Lolo Fouvet va également le faire mais avec la Rivatière.

Chadia va faire le marathon, quelle bonne nouvelle ! J’avais pris le départ de mon premier marathon avec elle.

Il me fallait un suiveur vélo. Je corromps mon pote Fabrice autour d’un bon repas …et hop j’avais mon vélo. Mes critères pour le choisir ont été simples, bon VTTiste, patience à toute épreuve, humour de camionneur (comme moi) et amoureux du sport.

Le tout n’étant pas de le dire mais de le faire, j’ai attaqué la préparation début juin avec la dream team, histoire de monter en puissance doucement jusqu’à juillet et ses 100 km par semaine.

Sous les conseils toujours avisés de ma gourou Rachou, bien sûr !

Que de temps passé sur ces routes…tout l’été à vrai dire. Des chaleurs suffocantes presque toujours, de la bonne humeur constante (sauf une fois, j’ai souvenir d’une Rachel aphone, d’un Eddie qui avait une périostite aigüe et moi un mal de genou atroce, épisode sinistre et silencieux dans la nuit noire). Heureusement que j